Description

Initialement prévue en juin 2020 la formation est (à nouveau) reportée. Elle aura lieu en octobre 2021

Les Contes cachent et révèlent. Derrière des récits dont les ambiguïtés sont souvent émoussées tant on les a répétés, tant on les a adaptés, ils abordent en leur langage symbolique des thèmes graves. Ils osent. Ils osent dire que les enfants sont quelquefois mal aimés. Que des pères tentent d’abuser de leur fille. Que la violence peut être au coeur d’une relation conjugale. Que la cruauté n’a pas de limites. Que la jalousie peut conduire à des comportements criminels. Que la vie est si douloureuse parfois que la mort est le seul réconfort. On aura reconnu ici Jeannot et Margot et le Petit Poucet abandonnés dans la forêt par leurs parents. Peau d’âne et La Barbe bleue de Charles Perrault. Le Conte du Genévrier des frères Grimm. Blanche Neige. La Petite fille aux allumettes d’Andersen.
Au cours de la formation, on se propose de réfléchir au conte, qui, entre fable et nouvelle, se caractérise par son « épaisseur glauque » pour reprendre la terminologie de Michel Tournier. Ce qui l’autorise à aborder des thématiques qui, exprimées sous une autre forme apparaîtraient comme traumatisantes.
Si le conte invite à prendre conscience de pareille situation, il montre également que des solutions existent. On rappellera ici le poème d’Eluard :
La nuit n’est jamais complète
Il y a toujours puisque je le dis
Puisque je l’affirme
Au bout du chagrin une fenêtre ouverte
Une fenêtre éclairée
Il y a toujours un rêve qui veille
Désir à combler faim à satisfaire
Un coeur généreux
Une main tendue une main ouverte
Des yeux attentifs
Une vie à se partager

Moyens pédagogiques

Au cours de ces deux journées inclassables, les participants auront l’occasion :
- De mesurer la puissance d’évocation de la souffrance des enfants présente dans les contes ;
- De découvrir, à travers des allers-retours entre texte et image, de nombreuses créations possibles au départ d’un même récit ;
- D'apprécier une grande variété d’albums de haute qualité et des auteurs majeurs qui ont interprété à leur façon les contes classiques ;
- D’échanger avec les autres participants sur différentes façons d’utiliser avec les enfants les livres découverts et les thématiques révélées ;
- D’expérimenter des exploitations créatives simples de ces albums, faciles à mettre en oeuvre, avec un enfant ou un groupe d’enfants, même quand on n’est pas un professionnel du monde artistique

Public cible

Tous les intervenants psycho-socio-éducatifs qui prennent soin d’enfants en danger, en souffrance, en difficulté et qui ont envie d’élargir leur connaissance de l’univers de la littérature jeunesse. Ils pourront ainsi contribuer à développer chez les enfants leur sensibilité à l’expression artistique qui peut émouvoir, aider à penser, consoler, faire espérer.