Formation avec
Claude SERON [de France]

L’élaboration des vécus traumatiques chez l'enfant et l'adolescent >> COMPLET

Paris 14ème, Fiap Jean Monnet, 9, 10 et 11 octobre 2017

Désolés, la formation est complète. Pour figurer sur la liste d'attente, envoyez-nous un email à info@parole.be ou via la rubrique "contact" de ce site.

Présentation

Dans les situations d’abus physiques, sexuels et de négligence grave, il est très fréquent que ce soit l’enfant victime qui se vive comme déporté hors de l’humanité à cause de ce qu’il a subi. Il se sent envahi par des sentiments de honte, de culpabilité, de moindre valeur, de trahison, d’angoisse ; son développement est mis en péril.
Comment dès lors lui offrir un suivi psycho-socio-éducatif visant la réduction de l’impact du traumatisme subi et la meilleure reconstruction possible ? Il importe en effet que cet enfant ou cet adolescent puisse élaborer ce qu’il ressent confusément, d’une manière sensorielle, émotionnelle et motrice, dans toutes les cellules de son corps. Il s’agit de l’aider non seulement à pouvoir s’inscrire dans un récit qui le libère des pensées intrusives à propos de sa propre participation à ce qu’il a subi, mais également d’alimenter sa capacité de comprendre comment lui et ses proches sont tombés prisonniers dans les filets d’une histoire souvent tragique qui a débuté bien avant sa naissance.
Lors de cette formation, chaque participant aura l’occasion d’expérimenter une dizaine d’outils utiles à l’accompagnement d’enfants ou d’adolescents victimes de traumatismes. Le tronc commun aux différents exposés théoriques et exercices concerne les enfants et les adolescents ayant vécu des traumatismes sexuels. Toutefois, des incursions dans d’autres problématiques se feront à travers des exercices facilitant la transposition des outils.

Objectifs
Cette formation vise à élargir le champ de compétences des stagiaires dans les démarches suivantes :
* Faire éclore les émotions douloureuses et aider l’enfant/l’adolescent à établir des liens entre ce qu’il ressent et ce qu’il a subi ;
* Soutenir l’adolescent dans l’élaboration de ses propres hypothèses explicatives à ce qu’il lui est arrivé ;
* Accompagner l’adolescent dans le travail de narrativité.

Contenu
* La compréhension générale des vécus des enfants victimes d’abus sexuels, de maltraitance ou de violence psychologique
* L’accompagnement de l’enfant dans la découverte de ses propres sentiments et émotions
* L’identification de ses croyances invalidantes, paralysantes, qui diminuent sa confiance et son estime en lui-même
* La recherche des informations utiles pour formuler des hypothèses (notamment transgénérationnelles) qui expliquent que l’enfant s’est retrouvé piégé dans l’histoire de sa famille
* Vers la reconstruction : comment l’enfant va pouvoir créer un autre récit de son histoire qui sera une alternative à la honte, la culpabilité, la mésestime de lui-même ?

Journée 1 matin
* Qu’est-ce qu’un traumatisme ?
* En quoi affecte-t-il le développement de l’enfant ?
* Quels sont les besoins d’un enfant victime d’un traumatisme ?

Journée 1 après-midi
* aider l’enfant à reconnaître ses émotions et s’y connecter

Journée 2 matin
* l’élaboration des sentiments de honte et de culpabilité

Journée 2 après-midi
* aider l’enfant à comprendre la dynamique dans laquelle il s’est retrouvé prisonnier
 

Journée 3 matin
* aider l’enfant à reconquérir une meilleure estime de lui.
 

Journée 3 après-midi
* la mise en récit des vécus traumatiques insérés dans une histoire sensée.

Public cible
Intervenants psycho-socio-éducatifs, psychologues, travailleurs sociaux, éducateurs, et autres professionnels qui sont en contact avec des enfants ou des adolescents qui présentent une histoire de victimisation (physique, sexuelle, psychologique) et qui souhaitent mieux s’outiller pour accompagner ces jeunes en difficulté.

Moyens pédagogiques
Exposés théoriques, illustrations cliniques, mises en situation, exercices en sous-groupe, échange d’expériences.

COMPLET
Brochure [en PDF] : Voir la brochure